Et si on profitait de Noël pour organiser un petit VRAI FAUX autour du compost ? Le moment idéal pour remettre les pendules à leur sur les petits et grands savoirs de la valorisation des biodéchets. 

Composter demande de la place dans sa cuisine – FAUX

 

 

Le tri des déchets est une question d’organisation ! En mettant tes biodéchets dans une poubelle différente, tu réduis d’au moins 30% la taille de ta poubelle d’ordures ménagères classique. 

Certes, tu devras prendre un récipient différent pour stocker tes biodéchets. Cependant, un petit seau peut suffir. Plus tu iras jeter tes biodéchets souvent au jardin ou au point de collecte, plus ton seau à compost pourra être de petite taille. Chez Ouivalo, nous préconisons des seaux de petite taille, de 5L, faciles à caser dans la cuisine.

Faire son compost permet d’en finir avec les odeurs de poubelle – VRAI

 

 

Bonne nouvelle, trier ses biodéchets est une solution pour en finir avec les odeurs dans ta poubelle ! Les odeurs nauséabondes qui se dégagent sont le résultat du mélange des matières (emballages alimentaires, barquette en plastique, papier souillé…) et les déchets alimentaires qui se décomposent et forment un jus… La séparation de ses différents déchets permet d’isoler les odeurs et d’en finir avec le jus de poubelle. En mettant tes biodéchets dans un seau à compost, souvent bien hermétique ; et en allant au moins une fois par semaine vider ton seau, ton seau à compost n’auras aucune odeur ! 

Le compost attire les rats – FAUX 

 

 

Le tas de compost, c’est un peu l’hôtel pour les petites bêtes ! Il fait chaud, il y à boire et à manger. Alors si en plus, on laisse tranquille les petits habitants quand ils s’installent, c’est le palace 5 étoiles ! 

Pour éviter ce genre de désagrément, voici de simples conseils pour ne pas avoir de nuisible dans votre compost : 

1 – Allez vider régulièrement votre seau 

2 – Dès que vous videz votre seau : mélangez le tas de compost en surface

3 – Avant de fermer le bac : mettre une couche de matière sèche sur le dessus (broyat de bois, feuille morte, papier journal…). 

Avec tous ces gestes simples, non seulement le risque d’avoir des nuisibles autour du compost sera faible, mais en plus, tu auras au final un joli terreau !

Composter peut sauver le monde ! – VRAI

 

 

Oui ! Composter ses biodéchets est un geste du quotidien qui peut avoir un impact sur l’environnement. Ce sont près de 20 millions de tonnes de biodéchets produits chaque année, sur l’ensemble des foyers Français. 

En valorisant ce déchet, ce sont de grosses économies d’énergie que nous pouvons réaliser tous ensemble. Ce sont autant de biodéchets qui ne partiront plus en fumée. Puisqu’aujourd’hui, les biodéchets non valorisés sont brulés, un sort ironique quandon sait qu’ils sont composés à 90% d’eau. 

 

C’est un moyen de retransmettre à la terre les nutriments présents dans nos biodéchets, qui seront bénéfiques aux futurs plants de fruits et légumes. 

Un compost réussi, c’est avant tout le travail de micro-organismes oeuvrant pour la décomposition des déchets végétaux. En introduisant du compost dans les cultures, on introduit des organismes vivants, bénéfiques à la vie du sol. Ces organismes contribuent à l’aération des sols, action déterminante pour la mise en culture.

Je ne peux pas composter en appartement – FAUX

 

 

Même s’il est souvent plus facile de composter quand on possède un jardin, il n’est pas impossible de composter sans balcon, ou dans des petits espaces, bien au contraire. 

Il est désormais possible de composter en composteurs collectifs en ville. Ce sont des bacs partagés pour y déposer collectivement ses biodéchets. Sur certains, le processus de compostage s’effectue sur place et les habitants peuvent récupérer du compost pour leurs plantes. Sur d’autres, les biodéchets sont collectés chaque semaine pour être valorisés à l’extérieur de la ville. Grâce à toutes ces initiatives, les habitants peuvent contourner la contrainte de place en ville et se mettre à sauver leurs épluchures & co ! 

Le compost c’est facile – VRAI 

 

 

Comme expliqué plus haut, pas besoin d’avoir un composteur au fond de son jardin pour se mettre au compostage. 

Désormais, il est possible d’avoir un simple bioseau dans sa cuisine et le déposer sur les points de collecte pour biodéchets. 

 

On vous a récapitulé par ici les biodéchets compostables. En cas de doute, on évite dans un premier temps. Ensuite, n’hésite pas à nous poser la question pour que nous puissions te répondre

 

Il faut manger beaucoup de fruits et légumes bio pour composter – FAUX

 

 

Détrompe-toi, le terme biodéchets ne renvoie pas directement au terme “biologique” (dans le sans agriculture bio), mais à la « bio », au vivant ! On dit qu’il s’agit d’une matière organique qui est “biodégradable”. Cela veut dire qu’elle peut se décomposer naturellement grâce à l’action de micro-organismes, sans avoir de conséquence néfaste sur l’environnement, sa faune et sa flore.

Le compostage n’est donc pas réservé aux seuls aliments issus de l’agriculture biologique, mais aux aliments dit « compostables« . 

 

Peu-importe la quantité de fruits et légumes que tu consommes. L’important est de vider son seau quand il est plein, à son rythme. Avec Ouivalo, chacun compost grâce à son rythme ; à chaque mois grâce à l’ensemble des seaux collectés, ce sont plus de 3T de biodéchets valorisés.

 

Et pour lier la théorie du compostage à la pratique, quoi de mieux que d’apporter ton seau à biodéchets à Noël pour sauver les biodéchets du repas. Et cerise sur le compost, tu peux aussi aider tes proches à sauter le cap du tri avec Ouivalo, l’allié compost et son seau à composter pour passer un Noël 100% vert !